Le régime présidentiel impose une stricte séparation des pouvoirs exécutif et législatif :

-Le chef de l’Etat, élu au suffrage universel (indirect par des grands électeurs aux Etats-Unis) est doté d’une légitimité et d’une autorité incontestable. Il détient la totalité du pouvoir exécutif : il exécute les lois et élabore la politique étrangère. Il n’est pas responsable politiquement de vant le Parlement et ne peut être destitué que dans le cas extrême d’une procédure d’impeachment (dans les cas de trahison, corruption et grands crimes et délits)

-Le gouvernement, composé de secrétaires d’Etat, n’a guère de pouvoir, si ce n’est consultatif : il est nommé et révoqué par le chef de l’Etat.

-Le Parlement bicaméral s’appelle le Congrès aux Etats-Unis : il est constitué de la Chambre des représentants et du Sénat. Il exerce la plénitude du pouvoir législatif : l’initiative des propositions de loi lui revient.

-L’indépendance du pouvoir législative est toute relative lorsque le chef de l’Etat détient une majorité parlementaire. Mais, lorsque ce n’est pas le cas, ce qui est fréquent lors des élections de mi-mandat, l’opposition parlementaire peut paralyser l’action gouvernementale.

Ceci pourrait aussi vous intéresser ...