1.1 Qu’est-ce que l’investissement?

a)définition

L’investissement est, au sens large, l’acquisition, au cours d’une période déterminée, de biens ou de services destinés à accroître l’efficience de l’appareil productif d’un agent économique ou d’un pays. La comptabilité nationale utilise l’agrégat FBCF formation brute de capital fixe, c’est-à-dire l’achat de biens durables qui vont être utilisés au moins un an dans le processus de production.

L’entreprise investit lorsque son taux d’utilisation des capacités de production est proche de 100% ou supérieur ; quand l’entreprise n’a pas les capacités de production nécessaires pour réaliser des objectifs supplémentaires de production.

b) Les différents types d’investissement :

– L’investissement de capacité est destiné à accroître les capacités productives des agents économiques.
– L’investissement de productivité qui, à production égale’ diminue les coûts unitaires de production en économisant les facteurs de production, en particulier en réduisant le nombre d’emplois.)
– L’investissement de remplacement qui compense la dépréciation du capital fixe du fait de son usure physique.
– L’investissement matériel est d’une part, l’acquisition de biens de productions durables utilisés au cours de plusieurs cycles de production, et, d’autre part, la création d’infrastructures matérielles (routes, ponts, …) et l’acquisition de logement par les ménages.
– L’investissement immatériel désigne les dépenses correspondant à l’usage de services productifs qui, au cours d’une période donnée, améliorent l’efficience du capital fixe (pubs, salaires, formations, etc.)
– L’IDE (Investissement Direct à l’Etranger) : Investissement privé constitué de capitaux que l’entreprise va investir dans ses activités à l’étranger (rachat d’entreprise ou prise de participation dans l’objectif d’acquérir le pouvoir de décision)

c) Le financement de l’investissement :

– Le financement interne : C’est l’autofinancement. Le taux d’autofinancement : Taux d’épargne des entreprises (Epargne brute / FBCF) – Le financement externe :
*Direct :
désintermédié, directement sur le marché financier soit en y mettant des obligations (titre de créance), soit en augmentant leur capital par l’émission d’actions, soit en empruntant directement à des investisseurs privés.
*Indirect : intermédié, par crédit bancaire.