1.2 La mesure des inégalités

1.1  La mesure des inégalités


a)    Pour mesurer les inégalités de revenus, on peut calculer un rapport interdécile


http://www.ac-versailles.fr/PEDAGOGI/ses/production/inegalsuite.html


D9/D1 , on peut prendre comme valeur du décile

-soit le revenu maximum (D1 représente alors le revenu maximum des 10% les plus pauvres et D9 le revenu maximum  des 90% les plus pauvres ou le revenu minimum des 10% les plus riches)

Dans ce cas il s’agit de l’écart entre le revenu maximum des 10% les plus pauvres et le revenu minimum des 10% les plus riches

-soit le revenu moyen du décile. Du coup , le revenu moyen du D10 est plus élevé et l’écart D10/D1 va être plus important.


On peut aussi calculer des écarts sur des % plus petits, comme des P90/P10, ou sur des regroupements plus grands (écarts interquartiles25% et interquintiles20%).

Plus les regroupements sont petits, plus on s’intéresse aux extrémités de l’échelle (des revenus ou des patrimoines), plus les écarts sont grands.





->Pour avoir une image plus générale des inégalités de revenus ou de patrimoine, sur l’ensemble de la population, on peut tracer une courbe de Lorenz avec en abscisses les % des effectifs cumulés et en ordonnées, les % cumulés croissants du revenu total.

Plus la courbe s’écarte de la droite d’équi-répartition, plus la répartition est inégalitaire.




->Si on veut regarder par exemple, l’évolution  des inégalités dans la population, on peut mettre cette représentation graphique sous forme d’un coefficient, qu’on appelle le coefficient de Gini (mesure la surface entre la courbe et la bissectrice) : plus le coefficient de Gini est proche de 1, plus la répartition est inégalitaire.