The true true size of Africa

The true true size of Africa

Pourquoi parler de vraie taille de l’Afrique ? C’est pourtant simple, la vraie taille de l’Afrique ( la sienne et pas une autre ) c’est la taille qu’elle a en vraie !

Sauf que pour pouvoir nous faire une idée de cette “taille en vraie” nous sommes obligés de passer par la carte. Carte qui représente la taille des différents objets géographiques (pays, continents, fleuves, etc.).Et ces représentations n’auraient pas une correspondance exacte avec la réalité, elles seraient trop simplificatrices, et donc déformeraient les continents, c’est du moins le fond de l’article de The Economist à propos de l’Afrique (décidément!) The true true size of Africa. On y apprend que, non seulement la représentation classique de l’Afrique est trompeuse, mais que la tentative faite tout récemment pour lui rendre justice est, elle aussi, trompeuse !

De notre côté, nous nous intéresserons aux conséquences que peuvent avoir ces représentations et leur intérêt du point de vue de la connaissance. Tracer des frontières, établir des cartes ne serait-ce pas une bonne description de l’activité scientifique ? (Et nous verrons donc, avec Popper, comment nous pourrions écrire l’article “The true true true size of Africa”.

Bonus : quel pourrait être l’intérêt de ma carte (oui, elle est de moi!) de France ?

La nouvelle frontière japonaise

La nouvelle frontière japonaise

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il n’est pas question de l’entreprise spatiale de J. F. Kennedy, mais bien de la conquête par les entreprises japonaises des marchés dits “émergents”. La caractéristique de ces marchés est qu’ils connaissent une croissance plus rapide que celle des pays riches. Ils ont donc de quoi séduire. Cet article de The Economist expose rapidement la stratégie mise en place par les entreprises japonaises, leurs succès et les difficultés qu’elles rencontrent.

”  IT IS the “new frontier”, says Japan’s trade ministry. Japanese firms have at last noticed that emerging markets are growing much faster than rich ones. And though they were late to the dance, they have brought some nifty moves.

Profits at Japan’s 559 major listed companies surged by 46% in the most recent quarter, to ¥3.8 trillion ($44 billion), according to Nikkei, a financial-information provider. That is a fourfold increase from a year ago, and largely due to soaring sales in emerging markets.

Many Japanese firms that lost money in 2009 have revived their fortunes by selling to the new global middle class. On August 4th Toyota, a carmaker, reported a quarterly operating profit of ¥212 billion, having lost ¥195 billion a year ago. Strong demand in Asia helped. Sony, an electronics firm, posted a healthy ¥79 billion profit in the most recent quarter, reversing a pretax loss of ¥33 billion a year ago. Its revenue from emerging markets grew by about 40%; sales in Brazil nearly doubled… ” Lire la suite…

Savoir quand partir (à propos des retraites)

Savoir quand partir (à propos des retraites)

En guise d’introduction pour la prochaine fois, les deux articles du site arretsurimages.net. Vous y trouverez plein de chiffres et un petit panorama des arguments qui «flottent» à propos des retraites et des réformes à venir. Pour le gouvernement, la question est plus que jamais d’actualité, l’agenda fixé, ce sera pour cette année.

http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=3040

http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=3053

Prenez tout de même le temps au cours de votre lecture de remarquer la quantité de savoir produite pour l’occasion. Quels sont les domaines mobilisés ? Quelles sont, d’après vous, les conséquences (ou le sens) de ces «querelles» d’experts, de chiffres ?

Vous pourrez accéder à ces articles depuis le CDI, le lycée est abonné.

La vieillesse contre-attaque ?

La vieillesse contre-attaque ?

Voilà un problème concret que les pouvoirs publics et les médias ont encore du mal à appréhender, gérer ou qu’ils n’ont pas du tout pris en compte : la paupérisation des personnes âgées.

À l’évidence, ce problème n’est pas encore ce que nous appelons un problème public. Et s’il apparait que les pouvoirs publics et la société civile ignorent cette question, l’individu, lui aussi, procède par une sorte de déni. Dans une bonne mesure, tout cela est certainement lié à ce qu’on appelle « l’éthique du bonheur individuel », mais il ne faudrait pas oublier, dans une perspective plus historique, que l’apparition de ce phénomène est concomitante à la disparition de la cellule familiale traditionnelle.

Comme en réponse au désintérêt pour leurs problèmes, au Japon, les « vieux » sont de plus en plus impliqués dans des actes de délinquance.
La thèse des deux articles de Courrier international que je vous donne ici est la même : en comparaison avec l’abandon dont ils sont l’objet dans la société, aujourd’hui, les « vieux » sont mieux en prison…

Courrier international : plutôt la prison que l’isolement et la pauvreté

Courrier international : une prison pour séniors

J’ajoute également ce papier de sénioractu.com où l’on présente les problèmes tout-à-fait concrets posés par le vieillissement de la population carcérale au Japon. Des problèmes qui, nous le verrons, forcent l’institution qu’est la prison à se réformer.

Senioractu.com : Adaptation des prisons japonaises au vieillissement des détenus

Bonne lecture !

Sexe, drogue… et économie : le chapitre sur les retraites

Sexe, drogue… et économie : le chapitre sur les retraites

Le fait que le pouvoir aujourd’hui en vienne à une véritable « gestion des vieillards » est tout à fait symptomatique d’une forme particulière de celui-ci : un pouvoir qui s’exerce sur les corps et sur la population. Voici, rapidement, ce sur quoi nous travaillerons la fois prochaine.

Mais avant cela, il peut être intéressant de considérer quelques instants pourquoi le pouvoir politique est aux prises avec des problèmes de ce type. C’est que ces questions (ici le financement des retraites) partent de problèmes concrets et qui trouvent peut-être leur origine dans la destruction de la cellule familiale traditionnelle, pour devenir des problèmes publics. Problèmes dont s’emparent les pouvoirs publics afin d’y apporter une réponse. Pour cela, le pouvoir va développer un ensemble de savoirs et techniques.

C’est justement ici que cet article d’Alexandre Delaigue et Stéphane Ménia est intéressant. Il nous aide à comprendre en quoi le problème des retraites en est un. C’est-à-dire qu’il ne relève pas simplement d’une opposition de conception du système de retraite, où il suffirait donc de choisir « sa » solution selon que l’on est républicain ou libéral. Pour ce qui est précisément des retraites, le blog des éconoclastes présente tout cela très bien et développe la question de manière claire dans ce petit fichier pdf .

Le blog d’éconoclaste

Michel Rocard à propos des médias (au moins en partie)

Michel Rocard à propos des médias (au moins en partie)

Michel Rocard et Marcel Gauchet ont été invités par la rédaction de Philosophie Magazine à donner une conférence sur le thème “Crise politique et avenir du socialisme”. Bien sûr, les analyses proposées par ces deux anciens (ces deux «vieux» ?) sont toutes dignes d’intérêt, mais je voulais attirer votre attention sur celle que fait Michel Rocard sur l’apparition des médias de masse et les bouleversements que cela a entraînés sur la vie des partis.

Vous trouverez cette conférence ici (le passage en question débute à 15min) : http://philosophies.tv/spip.php?article238