LES SUJETS DE BAC DE PONDICHERY 2010

LES SUJETS DE BAC DE PONDICHERY 2010

  • Dissertation : Les inégalités économiques sont-elles le seul obstacle à la mobilité sociale?


  • QSTP (avec 7 questions préparatoires…): Après avoir montré que les modes d’organisation du travail inspirés du taylorisme sont source d’efficacité, vous expliquerez pourquoi les entreprises ont été amenées à mettre en oeuvre d’autres formes d’organisation du travail.



SUJETS CORRIGES PARTIE 2 CHAPITRE 2

SUJETS CORRIGES PARTIE 2 CHAPITRE 2

SUJETS CORRIGES SUR PARTIE 2 CHAPITRE 2

DISSERTATION

« Dans quelle mesure les mutations du travail peuvent –elles expliquer la crise du syndicalisme ? »

En introduction, il était fondamental de définir clairement ce qu’on entend par « crise du syndicalisme » (faible taux de syndicalisation et baisse de représentativité  lors des élections professionnelles) et « mutations du travail » (NFOT et hausse du chômage, de la précarité, de la flexibilité) et de donner un cadre spatio-temporel : en France depuis les années 70.

1 – Les mutations récentes du travail expliquent en partie la crise du syndicalisme

1.1 – les nouvelles formes d’organisation du travail ont incité les individus à moins se syndiquer

a)flexibilité quantitative externe : hausse du chômage et précarisation de l’emploi

b)flexibilité  interne : individualisation de la relation de travail

1.2 – les transformations de la structure productive ne sont pas favorables au syndicalisme

a) désindustrialisation

b) tertiarisation

2 – D’autres facteurs expliquent aussi la crise du syndicalisme en France

2.1 – La moyennisation de la société participe à la crise du syndicalisme

a) La hausse des niveaux de vie influence les revendications

b) La montée de l’individualisme (paradoxe d’Olson)

2.2 – L’institutionnalisation des syndicats peut aussi être considérée comme responsable de cette crise

a) La professionnalisation éloigne les syndicats de leur base

b) Il y a un décalage entre les revendications syndicales et celles des salariés.